Un orgue, un conteur et des confessions
Dégustation , Événement , Musique / 29 juin 2016

Ces 2 et 3 juillet, programme chargé à la guinguette ! Tout au long du week-end, vous aurez l’occasion de déguster des produits locaux, de prendre part à diverses animations autour de bacs potagers et de visiter une exposition sur les arbres remarquables en Hainaut. Mais ce n’est évidemment pas tout… Le samedi 2 juillet, dès 18h Le chanteur Bastien muni de son orgue et Willy le conteur nous berceront de leurs flonflons et de leur poésie. « L’orgue de barbarie c’est la musique au service de la nostalgie ». Mais, en termes de nostalgie, il s’agit de cette petite douleur qui frise sans cesse le bonheur. Bastien mêle l’image du chanteur populaire à la voix du ténor pour réinterpréter le grand répertoire de la chanson française. Au fil des époques l’orgue de barbarie se révèle l’infatigable complice des banquets, des foires et des fêtes. Un seul mot d’ordre pour ces deux-là : faire vivre les airs de toujours et partager l’émotion avec le plus grand nombre. Diseur de haut talent, à la gouaille toute poétique, Willy Will nous transporte dans les ruelles d’un Paris oublié avec des canailles hautes en couleurs et des histoires invraisemblables. Oublié ? Invraisemblables ? Pas si…

Manger Claire

Claire Lejeune, vous connaissez ? Vous savez que cette grande dame a invité à Mons les plus grands noms de la poésie et de la philosophie dans le cadre des rencontres et des colloques qu’elle y organisait ? René Char, Derrida… À n’en pas douter, elle a participé – sans jamais vouloir en faire sa publicité – au rayonnement de notre ville. Mais Claire Lejeune était bien plus que ça, évidemment. Professeure de sténo-dactylo, mère de famille attentive, elle éprouve, en 1960, à l’âge de 33 ans, un choc, une révélation… elle connaît une expérience qui relève de la transfiguration, et écrit ses premiers textes. Leur acuité lui vaut l’intérêt de Maurice Blanchot notamment. Claire ne cessera plus jamais de créer. Philosophe ? Poète ? Dramaturge ? Animatrice ? Chercheuse ? Photographe ? Claire Lejeune était tout cela, en ne répondant pourtant à aucune des définitions classiques de ces activités. C’était aussi une femme sensuelle, une gourmande de tout : de parfums, de couleurs, de mots, de sensations… Et cette gourmandise passait aussi par la table. Les éditions du Taillis Pré ont publié récemment, pour l’inauguration du Fonds Claire Lejeune à la Maison Losseau, un recueil de textes et de recettes de cuisine. Vous avez envie de découvrir l’alchimie de toutes ses recettes ? Les culinaires, les poétiques, les épistolaires ? Alors venez…

Soirée de lancement
Événement / 7 juin 2016

Le samedi 18 juin 2016, nous aurons le plaisir de (ré)inaugurer la guinguette littéraire. Verre d’accueil dès 18h30. Ensuite concert du Duo Douyez (accordéon et violon), présentation interactive du programme et ouverture de la buvette ! Soirée réservée aux membres ou sur invitation.