Un orgue, un conteur et des confessions

bastienCes 2 et 3 juillet, programme chargé à la guinguette ! Tout au long du week-end, vous aurez l’occasion de déguster des produits locaux, de prendre part à diverses animations autour de bacs potagers et de visiter une exposition sur les arbres remarquables en Hainaut. Mais ce n’est évidemment pas tout…

Le samedi 2 juillet, dès 18h

Le chanteur Bastien muni de son orgue et Willy le conteur nous berceront de leurs flonflons et de leur poésie.

« L’orgue de barbarie c’est la musique au service de la nostalgie ». Mais, en termes de nostalgie, il s’agit de cette petite douleur qui frise sans cesse le bonheur.

Bastien mêle l’image du chanteur populaire à la voix du ténor pour réinterpréter le grand répertoire de la chanson française. Au fil des époques l’orgue de barbarie se révèle l’infatigable complice des banquets, des foires et des fêtes. Un seul mot d’ordre pour ces deux-là : faire vivre les airs de toujours et partager l’émotion avec le plus grand nombre.

Diseur de haut talent, à la gouaille toute poétique, Willy Will nous transporte dans les ruelles d’un Paris oublié avec des canailles hautes en couleurs et des histoires invraisemblables. Oublié ? Invraisemblables ? Pas si sûr …

Le dimanche 3 juillet, à 13 h

Causerie sous les branches.

À la Maison Losseau, on a repris la tradition des clubs de lecture initiés durant Mons 2015. A la manœuvre, Kris Lauwerys, Professeur à la Faculté d’Interprétariat de l’Université de Mons. Mais Kris a une autre activité, la traduction littéraire. Le dimanche 3 juillet, il partagera avec vous cette passion.

Traducteur littéraire : un moine isolé dans une cellule ou un voyageur entre cultures et pays ? Traduttore traditore ? Forcément un traître ? Un écrivain au service d’un autre écrivain ? Kris Lauwerys sort de l’ombre pour se prêter à une causerie conviviale de 45 minutes suivie par une discussion apéritive avec les participants.

Kris Lauwerys

Kris Lauwerys est professeur à l’École d’Interprètes Internationaux et traducteur littéraire depuis une quinzaine d’années. Il a entre autres traduit Georges Simenon, Henry Bauchau, Gregor von Rezzori, Valerie Fritsch. Il anime également le club de lecture de la Maison Losseau.

Un commentaire

  • Max 3 juillet 2016 à17:34

    Suite à une incompréhension avec Kris Lauwerys, la causerie a finalement eu lieu à 15h. Toutes nos excuses à celles et ceux qui sont partis avant…

Laisser un commentaire